Mozart, La Grande Messe en UT

Après le Requiem en début de saison, Le Chœur de Chambre de Namur vous propose un autre joyau de la musique sacrée de Mozart : la Messe en Ut mineur ; avec cette fois nos amis Les Ambassadeurs ~ La Grande écurie d’Alexis Kossenko.

Parce que sa fiancée Konstanze est souffrante, Mozart décide, en 1782, de composer ce qui restera une exception dans sa production religieuse : une œuvre votive. « J’ai fait cette promesse dans mon cœur » confie-t-il à son père. Ainsi naît la Grande Messe en Ut qui, bien que laissée inachevée, fait preuve d’une rare puissance d’expression : y voisinent airs et duos à l’italienne, souvenirs de Bach ou de Haendel dans des séquences chorales saisissantes, mais, surtout, l’épaisseur dramatique et humaine, l’angoisse et la lumière qui annoncent le Requiem ou La Flûte enchantée.En première partie, Alexis Kossenko troque la baguette pour la flûte et emmène l’orchestre dans un dialogue pétillant et lyrique : le Concerto en ré majeur est un véritable petit opéra pour les instruments !

 

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) 

Messe en Ut mineur K.427 

Concerto pour flûte en ré majeur K.314

Voir aussi

  • Chœur de Chambre de Namur

    Carmina Latina

    Potsdam, Allemagne

    30 concerts depuis 2012Replay du dernier concert à SION, SUISSE, LE 5 NOVEMBRE 23Des polyphonies de la péninsule ibérique aux musiques sacrées d'Amérique latine, Leonardo García Alarcón nous convie à un voyage musical très excitant. Il révèle...

  • Chœur de Chambre de Namur
    Millenium Orchestra

    Fauré - Requiem

    Namur, Belgique

    100e anniversaire de la disparition de Gabriel Fauré (1845-1924) Le Chœur de Chambre de Namur et Millenium Orchestra placés sous la direction de Thibaut Lenaerts donnent en concert et enregistrent pour Ricercar la toute, toute première...

  • Chœur de Chambre de Namur

    Odes, Un hymne de Purcell dans les airs

    Brugge, Belgique

    L’ode est un poème lyrique écrit pour célébr­er les occa­sions spé­ciales. Cette forme se pop­u­larise avec la mise en musique de 16 d’entre eux par Henry Purcell. Des solistes de renom tels que Reginald Mobley, Stephan MacLeod et Rachel...