Festival Musical de Namur: actualités

CAV&MA » Actualités » Festival Musical de Namur
 

Festival Musical de Namur 2015

Ça commence ce 2 juillet.Dernières préparations, dernières places ! http://billetterie.festivaldenamur.be

Posted by Festival Musical de Namur on lundi 29 juin 2015

Hugues Rameau-Crays de Music&Opéra écrit au sujet de La Dernière Nuit:
"Car les moments les plus beaux, nous les devons à la direction éclairée du chef argentin et à son plateau vocal, accompagné du Chœur de Chambre de Namur, toujours excellent." Avec Lully comme Mozart ou Monteverdi, Leonardo García Alarcón joue avec une vaste palette de couleurs et beaucoup de nuances qui emportent l’adhésion.
Un nouveau succès pour ce grand chef et la promesse d’autres soirées, d’autres nuits musicales au firmament de son art."

Marie-Aude Roux dans LE MONDE au sujet de La Dernière nuit :

"De nouvelles funérailles pour le Roi-Soleil"

"La magnifique marche pour la pompe funèbre d’Alceste, de Lully et sous la direction flamboyante de Leonardo García Alarcón, est saisissante."

"...tandis que la baguette du volcanique Alarcon donnait à la musique du surintendant de la chambre de Louis XIV la rutilante italianité de ses origines, galvanisant orchestres et choeurs, ainsi qu’une fière armada de solistes – Chantal Santon Jeffery, Caroline Weynants, Mathias Vidal, Thibaut Lenaerts, Joao Fernandes. Une singulière, étrange, iconoclaste et révérencieuse « nuit des rois »"

http://bit.ly/1CcXzv0

La France célébrait lundi soir un hommage à «son» roi, Louis XIV. Ou plutôt elle célébrait le 300e anniversaire des funérailles de son "Roi Soleil ». Pour cette occasion, le Festival de Saint-Denis a fait appel à Leonardo García Alarcón qui a proposé une interprétation des Grands Motets de Jean-Baptiste Lully qui restera gravée dans la mémoire de tous ceux qui étaient présents.
Même dans celles de ceux qui pensaient connaître cette œuvre par cœur.
Comme William Christie, c’est encore un musicien des Amériques qui transforme notre vision d'un répertoire tenu dans des conventions très précises et inflexibles.

Avec son Chœur de Chambre de Namur, sa fidèle Cappella Mediterranea et son nouvel orchestre Millenium, Leonardo Garcia Alarcon a renouvelé profondément l'interprétation de ce monument de la musique sacrée à la française. La profondeur des émotions de cette lecture n’avait d’égale que la majesté du lieu, la Basilique de Saint-Denis, où se trouvent, justement, les restes des rois de France.

Citons une équipe idéale de solistes; Chantal Santon, Caroline Weynants, Mathias Vidal, Thibaut Lenaerts, et Joao Fernandez, mais aussi l’ensemble Vox Cantoris, qui, à l’opposé de la nef, a exécuté avec une rare intensité la messe méconnue Charles d'Helfer, la musique « officielle » des funérailles royales françaises de 1500 à 1789.
Deux acteurs dirigés par Jean Bellorini ont interprété des textes sur le sens de la mort et sur le déroulé traditionnel des funérailles royales à Saint-Denis.
Beaucoup se souviendront longtemps de cette soirée.

 

 

Le théâtre entre dans la basilique. Et se joint à la musique. Sur une demande du Festival de Saint-Denis, Jean...

Posted by Festival Musical de Namur on vendredi 5 juin 2015